CETEMMM
 

STAGEs en induStries

Politique de stage et procédures

Le Comité Éducation Travail en Équipement Motorisé du Montréal Métropolitain  (CETEMMM) que l'on connaît dans sa forme actuelle a fait son apparition dans les années ‘90. Il puise alors ses origines dans le regretté Comité Industrie-École Secteur de l'équipement Motorisé Montréal Métropolitain qui avait lui-même pris naissance dans les années '70, suite aux efforts de modernisation du Sous-comité des stages industriels.

 

C'est en 1977, que le Comité éducation au travail rédige une véritable politique de stage. Cette politique consensuelle reprise en 1982 implique alors tous les intervenants du milieu soit :

  • les associations patronales
  • les associations syndicales
  • le comité industrie-école
  • le comité paritaire (CPA)
  • les commissions scolaires
  • les établissements assujettis au CPA
  • les institutions de formation, >>Centres de formation professionnelle
  • les stagiaires
  • le ministère de l'éducation du Québec.

Elle vise, entre autres, à combler les besoins pour l'élève de vivre une expérience pratique, en complémentarité d'une formation reçue en milieu pédagogique et de lui permettre une immersion dans le contexte psychologique des conditions d'exercice du métier.

 

Télécharger la politique de stage (PDF) »»

 

La Politique de stage détermine les principes, les définitions, les termes, les prérogatives et les responsabilités de chacun des intervenants et les modalités de réalisation des stages.

 

Enfin, c'est dans cette Politique, qui faisait l'objet d'un consensus, que tous les intervenants du milieu reconnaissent au Comité paritaire les pouvoirs suivants dans cette sphère d'activité .

 

Le CPA a notamment les responsabilités suivantes :

  • accepter la période et les conditions de réalisations des stages
  • préciser les normes de qualifications professionnelles
  • dispenser les stagiaires du versement des cotisations
  • émettre les cartes d'identification des stagiaires
  • déterminer les conditions et les modalités de reconnaissance des crédits d'apprentissage.

Le CPA a aussi la responsabilité partagée de veiller à ce que les conditions de réalisation du stage soient respectées.

 

Cette Politique précise aussi les obligations des institutions de formation à l'égard de la nature des renseignements et des délais dans lesquels ces dernières doivent faire parvenir au CPA les informations concernant les stages.

 

Notons qu'avec l'avènement des programmes d'alternance travail études le Comité s'est penché de nouveau sur la question et sur la pertinence de la Politique.

 

Documenté par nos conseillers juridiques et fort d'un consensus entre tous les intervenants du secteur de l'industrie des services automobiles, le Comité éducation au travail a maintenu sa volonté d'encadrer les stages et a réitéré sa détermination à collaborer avec tous les intervenants dont le CPA, afin de maintenir non seulement des stages de qualité favorable à l'apprentissage de connaissances et d'habileté, mais aussi favoriser la paix sociale dans l'industrie en empêchant la concurrence déloyale et le « cheap labor ». De ce consensus, origine la Politique de stage 1996 harmonisée aux programmes en vigueur, mais qui confirme les conditions applicables depuis 1982.

 

*Le CETEMMM remercie le Comité Paritaire de l'industrie des services Automobile de la région de Montréal pour la production de ce document.

 

 

Nos partenaires